L’occupation en chiffres
Le Haut-Karabagh: la date d’occupation - 1988-1992, la superficie – 4400 km² ; La région de Choucha : la date d’occupation – 8 mai 1992, la superficie – 289 km² La région de Latchine : la date d’occupation – 18 mai 1992, la superficie – 1840 km² La région de Kelbedjer : la date d’occupation – 2 avril 1993, la superficie – 3054 km² La région d’Aghdam : la date d’occupation – 23 juillet 1993, la superficie – 1150 km² La région de Djabraïl : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1050 km² La région de Fuzouli : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1390 km² La région de Goubadly : la date d’occupation – 31 août 1993, la superficie – 802 km² La région de Zenguilan : la date d’occupation – 29 octobre 1993, la superficie – 707 km²

Question arménienne

«La question arménienne»

Les causes historiques de l’agression  de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan nécessitent la prise en compte certains aspects de l'histoire arménienne. Cette politique d’agression constitue l’essence de l’histoire arménienne. C’est pourquoi, dès la création des conditions favorables, les Arméniens ont fait tout pour réaliser leurs intentions perfides. L'émergence de la soi-disant «question arménienne» n’était pas occasionnelle. Il est nécessaire de réexaminer cette question du point de vue du conflit arméno-azerbaïdjanais.

Réflexions de la communauté mondiale sur les Arméniens

Depuis longtemps, il existe une mauvaise opinion des Arméniens et sans doute, ce n’est pas sans fondement. S’il n’y avait pas de preuve, une telle opinion ne pourrait pas se produire sur une nation entière, même à différentes époques....   ...Ce sont les Arméniens qui ont tendance à crier à chaque occasion.   

 

Le terrorisme arménien

Les recherches scientifiques confirment que le terrorisme arménien existait il y a plus de 100 ans. et il fit une partie intégrante du terrorisme international,   Les organisations radicales arméniennes – les partis «Armenakan», créés en 1887 et plus tard, «Hentchak » et «Dachnaktsoutioun» avaient pour objectif principal d’utiliser largement les actes de terrorisme politique afin de réaliser les rêves de la «Grande Arménie».

L’installation des Arméniens au Karabagh

La création de l’Etat arménien sous le patronage de la Russie, l’installation des Arméniens en provenance de l’Iran et de la Turquie dans les territoires occupés par la Russie n’étaient pas un événement aléatoire, mais le résultat logique des relations arméno-russes.

Le lobby arménien

Ce lobby s’engage à protéger les intérêts de la diaspora arménienne, de l’Arménie et des séparatistes du Haut-Karabagh. Le lobby arménien réalise ses objectifs politiques dans des pays tels que les...