L’occupation en chiffres
Le Haut-Karabagh: la date d’occupation - 1988-1992, la superficie – 4400 km² ; La région de Choucha : la date d’occupation – 8 mai 1992, la superficie – 289 km² La région de Latchine : la date d’occupation – 18 mai 1992, la superficie – 1840 km² La région de Kelbedjer : la date d’occupation – 2 avril 1993, la superficie – 3054 km² La région d’Aghdam : la date d’occupation – 23 juillet 1993, la superficie – 1150 km² La région de Djabraïl : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1050 km² La région de Fuzouli : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1390 km² La région de Goubadly : la date d’occupation – 31 août 1993, la superficie – 802 km² La région de Zenguilan : la date d’occupation – 29 octobre 1993, la superficie – 707 km²

Président Ilham Aliyev: Malgré les efforts sales de lobby arménien, nous avons réussi à prouver que le Haut-Karabakh est une terre azerbaïdjanaise natif

Président Ilham Aliyev: Malgré les efforts sales de lobby arménien, nous avons réussi à prouver que le Haut-Karabakh est une terre azerbaïdjanaise natif

27.05.2015

Il y a une base juridique suffisante pour le règlement du conflit du Haut-Karabakh dans la cadre de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan, le Président Ilham Aliyev a déclaré mercredi à la réception officielle organisée à l'occasion de la fête nationale du pays - le Jour de la République.

« Tout d'abord, le Haut-Karabakh est une ancienne terre azerbaïdjanaise historique. Malgré les efforts sales du lobby arménien, nous avons réussi à prouver - grâce à la politique que nous avons poursuivi au cours des dernières années - que le Haut-Karabakh est un territoire azerbaïdjanais natif. Deuxièmement, le Haut-Karabakh est reconnu par l'ensemble de la communauté internationale en tant que partie intégrante de l'Azerbaïdjan. Et le monde entier a politiquement accepté le Haut-Karabakh comme une partie intégrante de l'Azerbaïdjan lorsque le pays est devenu membre de l'Organisation des Nations Unies.

Troisièmement, aujourd'hui le poids politique de l’Azerbaïdjan est bien sûr incomparable à celui de l'Arménie.

Le quatrième est le facteur économique. L'économie de l'Azerbaïdjan est au moins 10 fois plus grand et plus fort que l'Arménie » a déclaré le chef de l'Etat.

Le président a rappelé que le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté quatre résolutions sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh : « Le Conseil de sécurité des Nations unies n’a adopté aucune résolution concernant les conflits similaires dans l'espace post-soviétique. Ces résolutions indiquent clairement que les forces armées arméniennes doivent inconditionnellement se retirer des territoires occupés. Bien que l'Arménie essaie de les déformer, mais il est impossible, car ils ont été écrits et publiés » a ajouté le président Aliyev.

Le chef de l'Etat a noté que le conflit sera résolu dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan et le Haut-Karabakh ne sera jamais indépendant.