L’occupation en chiffres
Le Haut-Karabagh: la date d’occupation - 1988-1992, la superficie – 4400 km² ; La région de Choucha : la date d’occupation – 8 mai 1992, la superficie – 289 km² La région de Latchine : la date d’occupation – 18 mai 1992, la superficie – 1840 km² La région de Kelbedjer : la date d’occupation – 2 avril 1993, la superficie – 3054 km² La région d’Aghdam : la date d’occupation – 23 juillet 1993, la superficie – 1150 km² La région de Djabraïl : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1050 km² La région de Fuzouli : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1390 km² La région de Goubadly : la date d’occupation – 31 août 1993, la superficie – 802 km² La région de Zenguilan : la date d’occupation – 29 octobre 1993, la superficie – 707 km²

Président Ilham Aliyev: « Notre peuple ne permettra pas la création du deuxième Etat arménien sur le territoire de l'Azerbaïdjan »

Président Ilham Aliyev: « Notre peuple ne permettra pas la création du deuxième Etat arménien sur le territoire de l'Azerbaïdjan »

24.11.2015

APA:
 
« Bien que les activités du Groupe de Minsk de l'OSCE ne soient pas encore effectives, les efforts diplomatiques et politiques seront poursuivis »

« En Azerbaïdjan, les relations interethniques et interreligieuses sont à un niveau élevé. À cet égard, la politique d’Etat et le soutien du public se coïncident » a déclaré le président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliyev, lors de son discours à la séance du Milli Majlis dans la 5e convocation.

Le chef de l'Etat a noté qu’il y a de nouveaux défis en face de nouveau Parlement: « Il y a encore les problèmes, et on devrait se concentrer sur leurs résolutions. Ici, en premier lieu - la décision du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh. L’Arménie n’est pas intéressée à résoudre le conflit du Haut-Karabakh. Le droit international et la justice historique - sur le côté de l'Azerbaïdjan, l'ONU et d'autres organisations internationales ont adopté des décisions et résolutions dans le cadre du règlement du conflit. Notre peuple ne permettra pas la création du deuxième Etat arménien sur le territoire de l'Azerbaïdjan » a-t-il dit.

« Bien que les activités du Groupe de Minsk de l'OSCE ne soient pas encore effectives, les efforts diplomatiques et politiques seront poursuivis. Le conflit doit être résolu dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan » a-t-il affirmé.

Le président a également noté que la question du renforcement du potentiel militaire de l'Azerbaïdjan est une priorité: « Il est important pour la sécurité de notre pays » toujours selon M. Aliyev.

no comment