L’occupation en chiffres
Le Haut-Karabagh: la date d’occupation - 1988-1992, la superficie – 4400 km² ; La région de Choucha : la date d’occupation – 8 mai 1992, la superficie – 289 km² La région de Latchine : la date d’occupation – 18 mai 1992, la superficie – 1840 km² La région de Kelbedjer : la date d’occupation – 2 avril 1993, la superficie – 3054 km² La région d’Aghdam : la date d’occupation – 23 juillet 1993, la superficie – 1150 km² La région de Djabraïl : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1050 km² La région de Fuzouli : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1390 km² La région de Goubadly : la date d’occupation – 31 août 1993, la superficie – 802 km² La région de Zenguilan : la date d’occupation – 29 octobre 1993, la superficie – 707 km²

L'Arménie a occupé les territoires azerbaïdjanais avec le soutien de la Russie, Premier ministre turc

L'Arménie a occupé les territoires azerbaïdjanais avec le soutien de la Russie, Premier ministre turc

15.02.2016

APA. Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, qui est en visite officielle en Ukraine, a tenu une conférence de presse avec son homologue ukrainien Arseni Iatseniouk à Kiev.

Lors de la conférence de presse diffusée en direct par les chaînes de télévision ukrainienne, les deux ministres ont critiqué la politique de la Russie. Davutoglu a accusé la Russie de violer le droit international: « A l'heure actuelle, la Russie est dans la position d'envahisseur dans trois pays – en Ukraine, en Géorgie et en Syrie. En même temps, l'Arménie a occupé les territoires azerbaïdjanais avec le soutien de la Russie ».

Selon Davutoglu, si la communauté internationale démontre la réaction appropriée envers les actions de la Russie en Ukraine, peut-être que la Russie n’oserait pas intervenir en Syrie : « Nous partageons la même position avec Ukraine, envers la politique agressive de la Russie contre l’Ukraine et la Syrie. En plus d'être un pays voisin, l'Ukraine est aussi notre allié stratégique ».

Davutoglu a déclaré que Turquie reconnaît l'intégrité territoriale de l'Ukraine et rejette l'annexion de la Crimée qui est - mère patrie des Tatars. Nous sommes ravis de défendre les droits des Tatars qui ont été expulsés de leurs terres en 1944. La Crimée est une partie de l'Ukraine » a t-il dit.

Le premier ministre turc a ajouté qu’un grand nombre de femmes et d'enfants ont été tués à la suite de bombardements russes enSyrie. Rappelant le sort que l'ex-Union soviétique était confrontée dans la passé en Afghanistan, ressemblera à celui de la Russie en Syrie: « Nous voulons dire aux autorités russes que la période de l'Union soviétique a pris fin, il y a 25 ans. Les tentatives de revivre cette période, ne donneront pas de meilleurs résultats à la Russie. Il est également inacceptable pour le peuple russe » toujours selon M. Davutoglu.

no comment