L’occupation en chiffres
Le Haut-Karabagh: la date d’occupation - 1988-1992, la superficie – 4400 km² ; La région de Choucha : la date d’occupation – 8 mai 1992, la superficie – 289 km² La région de Latchine : la date d’occupation – 18 mai 1992, la superficie – 1840 km² La région de Kelbedjer : la date d’occupation – 2 avril 1993, la superficie – 3054 km² La région d’Aghdam : la date d’occupation – 23 juillet 1993, la superficie – 1150 km² La région de Djabraïl : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1050 km² La région de Fuzouli : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1390 km² La région de Goubadly : la date d’occupation – 31 août 1993, la superficie – 802 km² La région de Zenguilan : la date d’occupation – 29 octobre 1993, la superficie – 707 km²

L'ONU adopte une résolution sur les personnes disparues

L'ONU adopte une résolution sur les personnes disparues

23.12.2016

La résolution sur les personnes disparues initiée par l'Azerbaïdjan a été adoptée par consensus lors de la réunion plénière de l'Assemblée générale des Nations Unies le 19 décembre 2016, le ministère des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan a confié à l’APAjeudi 22 décembre

Soixante pays ont adhéré à la résolution en tant que coauteurs, selon le ministère.

La résolution demande aux Etats de porter la plus grande attention aux cas d'enfants portés disparus dans le cadre du conflit armé.

Dans la résolution, il est également demandé au Secrétaire général de présenter un rapport détaillé à la 73e session (2018) de l'Assemblée générale et à la session pertinente du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies sur l'application de la présente résolution.

Avec l'initiative de l'Azerbaïdjan, la première résolution sur les personnes disparues a été adoptée à la 57e session de l'Assemblée générale des Nations Unies avec consensus en 2002 et la résolution sur les personnes disparues a été présentée périodiquement à l'Assemblée générale des Nations Unies.

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (LatchineKalbajarAghdamFuzouli, Jabraïl, GoubadliZangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.