L’occupation en chiffres
Le Haut-Karabagh: la date d’occupation - 1988-1992, la superficie – 4400 km² ; La région de Choucha : la date d’occupation – 8 mai 1992, la superficie – 289 km² La région de Latchine : la date d’occupation – 18 mai 1992, la superficie – 1840 km² La région de Kelbedjer : la date d’occupation – 2 avril 1993, la superficie – 3054 km² La région d’Aghdam : la date d’occupation – 23 juillet 1993, la superficie – 1150 km² La région de Djabraïl : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1050 km² La région de Fuzouli : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1390 km² La région de Goubadly : la date d’occupation – 31 août 1993, la superficie – 802 km² La région de Zenguilan : la date d’occupation – 29 octobre 1993, la superficie – 707 km²

La Turquie exhorte ses citoyens à ne pas se rendre dans les terres occupées de l'Azerbaïdjan

La Turquie exhorte ses citoyens à ne pas se rendre dans les terres occupées de l'Azerbaïdjan

04.10.2017

« Comme on l'a dit dans la déclaration du 29 septembre publiée par le Ministère des Affaires étrangères, la Turquie a déjà soutenu les frères azerbaïdjanais pendant 25 ans dans la question de mettre fin à l'occupation du 1/5 des territoires de l'Azerbaïdjan », dit la déclaration du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie.

Selon la déclaration, de ce point de vue, les visites dans les territoires occupés azerbaïdjanais sans l'autorisation des structures officielles de l'Azerbaïdjan sont contraires au droit international.

« Parallèlement, nous considérons qu'il est un devoir de rappeler aux personnes qui visitent ces territoires que certaines sanctions peuvent être prises contre eux, la fourniture de services consulaires en cas de besoin est impossible pour ces citoyens turcs et nous exhortons nos citoyens à s'abstenir de visiter les territoires occupés », toujours selon la déclaration.

Notons que le Département d'enquête sur les crimes graves du Parquet général a ouvert, le 28 septembre, une affaire pénale en vertu de l'article 318.2 (franchissant illégalement la frontière de l'Etat de la République d'Azerbaïdjan) contre un groupe de citoyens turcs - Ufuk Uras, Ali Bayramoghlou, Saïd Cekinoghlou et Erol Katircioghlou - qui, après accord préalable avec des personnes en Arménie et dans les territoires azerbaïdjanais occupés, a violé délibérément, le 22 septembre, les frontières internationalement reconnues de l'Azerbaïdjan en voyageant d'Arménie à Khankandi et d'autres zones résidentielles occupées.

Un mandat d'arrêt international a été délivré pour les citoyens turcs susmentionnés, et les autorités turques chargées de l'application de la loi ont été appelées à les arrêter.

Les actes d'enquête nécessaires se poursuivent.

Dans un communiqué publié le 29 septembre, le Ministère turc des Affaires étrangères a indiqué que la visite de quatre citoyens turcs dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan a eu lieu sans discussion avec les autorités. Selon cette déclaration les actions de ces individus ne reflètent pas la position officielle de la Turquie.