L’occupation en chiffres
Le Haut-Karabagh: la date d’occupation - 1988-1992, la superficie – 4400 km² ; La région de Choucha : la date d’occupation – 8 mai 1992, la superficie – 289 km² La région de Latchine : la date d’occupation – 18 mai 1992, la superficie – 1840 km² La région de Kelbedjer : la date d’occupation – 2 avril 1993, la superficie – 3054 km² La région d’Aghdam : la date d’occupation – 23 juillet 1993, la superficie – 1150 km² La région de Djabraïl : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1050 km² La région de Fuzouli : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1390 km² La région de Goubadly : la date d’occupation – 31 août 1993, la superficie – 802 km² La région de Zenguilan : la date d’occupation – 29 octobre 1993, la superficie – 707 km²

Président : « L'Azerbaïdjan restaurera à tout prix son intégrité territoriale »

Président : « L'Azerbaïdjan restaurera à tout prix  son intégrité territoriale »

14.11.2017

« La position de principe de l'Azerbaïdjan sur le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh restera inchangée. Le conflit du Haut-Karabakh doit être restauré dans l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan. Il n'y a pas d'autre moyen. Nous ne permettrons jamais la création d'un second Etat arménien sur nos terres historiques », a déclaré le président de la République Ilham Aliyev.

Il a fait ces remarques lors de la cérémonie solennelle consacrée au 25e anniversaire de la création du parti Nouvel Azerbaïdjan, qui a eu lieu, mardi 14 novembre, au Centre Heydar Aliyev à Bakou.

Le chef de l’Etat a noté que les normes du droit international devraient être pleinement appliquées, les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONUdevraient être pleinement appliquées, la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan devraient être rétablies.

« C'est une position de principe qui est basée sur l'histoire et le droit international. Parce que le Haut-Karabakh est notre terre historique. Parce que le monde entier et tous les pays reconnaissent et respectent l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan. Le Haut-Karabakh fait partie intégrante de l'Azerbaïdjan. Cette année, il y a eu un événement qui l'a confirmé une fois de plus. Néanmoins, un référendum illégal organisé au Haut-Karabakh par la stupidité de l'Arménie n'a de nouveau pas été reconnu par la communauté internationale. Les pays voisins, les pays membres du Groupe de Minsk, l'Union européenne et d'autres organisations n'ont pas reconnu les résultats de ce référendum. Ainsi, ils ont confirmée une nouvelle fois que le Haut-Karabakh fait partie intégrante de l'Azerbaïdjan », a ajout le président azerbaïdjanais.