L’occupation en chiffres
Le Haut-Karabagh: la date d’occupation - 1988-1992, la superficie – 4400 km² ; La région de Choucha : la date d’occupation – 8 mai 1992, la superficie – 289 km² La région de Latchine : la date d’occupation – 18 mai 1992, la superficie – 1840 km² La région de Kelbedjer : la date d’occupation – 2 avril 1993, la superficie – 3054 km² La région d’Aghdam : la date d’occupation – 23 juillet 1993, la superficie – 1150 km² La région de Djabraïl : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1050 km² La région de Fuzouli : la date d’occupation – 23 août 1993, la superficie – 1390 km² La région de Goubadly : la date d’occupation – 31 août 1993, la superficie – 802 km² La région de Zenguilan : la date d’occupation – 29 octobre 1993, la superficie – 707 km²

Déclaration : L'Azerbaïdjan, le Pakistan et la Turquie ont exprimé leur ferme soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale des États

Déclaration : L'Azerbaïdjan, le Pakistan et la Turquie ont exprimé leur ferme soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale des États

30.11.2017

Le respect et le soutien résolu pour l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale des Etats et l'inviolabilité des frontières reconnues à l'échelle internationale ont été exprimés, lors de la réunion tripartite des ministres des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan, du Pakistan et de la Turquie à Bakou. Il a été souligné que les pays n'utiliseront pas leurs territoires au détriment les uns des autres.

C’est ce qu’a été souligné dans la Déclaration de Bakou adopté à l’issue de la réunion tripartite des ministres des Affaires étrangères.

Exprimant leur regret devant la persistance des conflits dans les régions où sont situés leurs pays, les ministres ont condamné l'imposition de dommages à des civils innocents et l'utilisation de la force pour violer l'intégrité territoriale. Les diplomates ont constaté que ces conflits entravent la paix, la stabilité et le développement, exigent leur règlement politique sur la base des principes susmentionnés du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU.